Mezzo Soprano

Française d’origine italienne, Juliette de Banes Gardonne est titulaire d’un master de soliste de la Haute École de Musique de Genève et d’un master d’Anthropologie de l’université Lyon Lumière. Boursière de la Fondation SIGG, de la Fondation Ernst Göhner et lauréate du pour-cent culturel Migros pour la saison 2013-2014, elle a été en outre pensionnaire du CNIPAL de Marseille en 2012-2013. Elle se perfectionne auprès de Bernarda Fink, Sara Mingardo, Stéphanie d’Oustrac et Claire Lefilliâtre. Sa voix sombre et veloutée la porte naturellement vers le répertoire baroque. Elle est finaliste des concours internationaux F. Provenzale de la Cappella dei Turchini à Naples (2013) et du concours de chant baroque de Froville (2015).

À l’opéra on a pu l’entendre dans les rôles de l’Opinion publique dans Orphée aux Enfers d’Offenbach (BFM, Genève 2011), de Lapak dans la Petite renarde rusée de Janacek (théâtre du Crochetan, Monthey, 2013), de Mademoiselle Dangeville dans Adriana Lecouvreur de Cilèa (opéra de Nice, 2014), de Javotte dans Manon de Massenet (opéra de Lausanne, 2014), de Maddalena dans Rigoletto de Verdi (Centre Lyrique Clermont-Auvergne, 2015-2017) de Dido and Eneas de Purcell (Cappella Genevensis, 2015), de Marianna, Il Signor Bruschino, Rossini (Opéra de chambre de Genève 2016), de Dulcinée, Don Quichotte, de Massenet (théâtre du passage, Neuchâtel 2017 ); de Tisbe, Cenerentola, Rossini, (opéra de Bienne 2018).

En parallèle à sa carrière lyrique, Juliette de Banes Gardonne fonde avec les musiciens italiens Paola Erdas, Alberto Guerrero, Franco Pavan l’ensemble Démesure. Elle en assure la direction artistique. Intéressée par la musicologie et la redécouverte de répertoire inédit, elle se consacre notamment à l’étude des cantates profanes du compositeur napolitain Cristofaro Caresana qu’elle enregistre pour le label brilliant classics (disque à paraitre au printemps 2019). Avec l’ensemble Démesure elle est invitée en tant que nouveau talent au festival baroque de Rougemont, au festival Musique Romane en Catalogne et à la villa Médicis.

Pour la saison 2018-2019, elle a notamment obtenu un financement d’une année pour étudier, publier et enregistrer un précieux manuscrit contenant 48 cantates inédites pour « la signora Maria Pignatelli ». Ce projet sera enregistré à la cité de la voix de Vézelay avec les musiciens Paolo Corsi (clavecin) et Bruno Cocset (violoncelle).